Recherche
 


Nos membres

États généraux des femmes 2005

Évoluer ensemble dans la solidarité
6e États généraux des femmes du SPGQ
4 et 5 novembre 2005, au Centre des congrès de Québec

Tous les trois ans, les professionnelles membres du Syndicat sont invitées à partager leurs préoccupations et leurs réflexions, puis à formuler des recommandations qui feront notamment partie du plan d'action du comité des femmes. Il s'agit d'une occasion privilégiée d'échanges et de discussions qui connaîtront un aboutissement concret. En effet, les recommandations finales, assumées par les instances syndicales, se traduiront ultimement par des gains et des avancées pour l'ensemble des membres.

En 2005, nous sommes conviées à Évoluer ensemble. Ces deux mots, pris isolément, sont lourds de sens, et leur association nous pose un grand défi, tout comme celui de la solidarité.

Qui dit « évoluer » dit changer, se transformer, bouger et, finalement, progresser. Le terme « nsemble» nous convie intrinsèquement au partage, à la concertation, à la communauté de pensée et d'action. Il nous invite aussi à nous allier avec les autres, dans la simultanéité. Évoluer ensemble, donc, dans le partage de nos ressemblances et dans le respect de nos différences. Évoluer également dans la solidarité, afin que les luttes des unes et des autres se consolident mutuellement et entraînent des bénéfices pour la collectivité.

Cheminer les unes avec les autres, pour que se rencontrent les jeunes professionnelles qui forment la relève et celles qui ont à leur actif des années d'actions et de revendications ; prendre connaissance du concept d'«empowerment» (autonomisation), à l'étude notamment chez les jeunes féministes.

Agir collectivement, afin que les milieux de travail, exempts de harcèlement, soient des lieux d'épanouissement et de collaboration.

Prendre davantage conscience que nous faisons partie de la communauté mondiale ; d'une part, la mondialisation a des incidences réelles sur nos vies et, d'autre part, nos choix et nos gestes ont des répercussions non seulement sur les femmes d'ici, mais aussi sur nos consoeurs de la planète.

Lire l'invitation transmise aux membres

Bilan des États généraux des femmes 2005

Document de réflexion

Prix du comité des femmes

Les noms des récipiendaires des prix du comité des femmes sont ici.

Discours de Mme Hélène Pedneault à l'occasion des États généraux des femmes 2005

Le dépliant des États généraux des femmes 2005


L'affiche des États généraux des femmes 2005


Documentation complémentaire

Atelier « Féminisme et relève ». L'« empowerment » comme outil d'évolution.

L'empowerment : le cas de groupes de jeunes féministes

Étude sur les jeunes femmes de la région de Québec : Charron, H. (2003). Jeunes femmes d'avenir. Une vie à bâtir, une expertise à découvrir. Québec : Regroupement des groupes de femmes de la région 03/Chaire d'étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes de l'Université Laval.

Lien vers le site de Genr'radical: http://www.antipatriarcat.org/radical/ (voir sur le site les points de vente à Trois-Rivière, Québec et Montréal)

Lien vers le mémoire de Salvya pour la commission parlementaire au sujet du Conseil du statut de la femme: http://sisyphe.org/article.php3?id_article=1477

Site du Comité jeunes F.E.M.M.E.S. sororitaires: http://206.162.185.120/ftp/jfs/pageprincipale.html

Site du Centre Femmes d'aujourd'hui: http://cfa.ctech.ca/frame.html

Numéro de téléphone du Centre Femmes d'aujourd'hui: 651-4280. Courriel : c.f.a[@]oricom.ca

Responsable du comité jeunes F.E.M.M.E.S. sororitaires au Centre Femmes d'aujourd'hui: Pascale Brosseau (en date de janvier 2006).

Mission du Centre Femmes d'aujourd'hui

Le centre est un organisme qui travaille à améliorer les conditions de vie des femmes et qui vise l'égalité entre les femmes et les hommes dans un esprit de justice sociale.

Issu du milieu, c'est une ressource polyvalente, accessible à toutes les femmes, qui privilégie la prise en charge individuelle et collective.

C'est aussi un lieu d'information, de sensibilisation, de conscientisation, de ressourcement et d'apprentissage sur la condition féminine.

Il est une ressource communautaire pour contrer la solitude psychosociale des femmes dans une approche féministe. Il mise sur le travail et l'engagement social des femmes dans une perspective de changement social. Aussi,Il entretient avec le milieu communautaire des liens étroits afin de réaliser sa mission de concertation et de solidarité.

Le centre offre accueil, écoute téléphonique, références, activités diverses et accompagnement.

Par la prévention et la promotion, le centre travaille activement sur quatre réalités très actuelles que vivent les femmes soient : la pauvreté et l'appauvrissement des femmes, la violence sous toutes ses formes, la santé mentale et physique des femmes, et les préoccupations des jeunes femmes (conciliation travail-famille et études, insertion précaire du marché du travail, etc.).

En sororité, le centre aide les femmes à prendre conscience des rôles sociaux qu'elles sont appelées à jouer et de l'impact de ces rôles sur la perception qu'elles ont développé d'elles-mêmes.

L'éducation populaire prend une place privilégiée comme moyen d'habiliter les femmes à prendre plus de pouvoir et d'agir sur leur propre devenir. Elle permet aussi de faire l'apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté, de l'implication collective et de la conscientisation des impacts du contexte social sur la vie des femmes.

Pour l'année 2003-2004, le regroupement des centres de femmes du Québec (L'R), a placé comme dossiers prioritaires : L'appauvrissement des femmes et la montée de la droite et du néolibéralisme au Québec. Ces deux dossiers seront aussi au coeur des préoccupations du Centre Femmes d'aujourd'hui.